Trésorerie et pilotage de gestion…

Rate this post

Trésorerie et pilotage de gestion…
… nouvelle mission star ?

Devant la lente et insidieuse baisse du CA des missions reines de ces dernières années (comptabilité et commissariat aux comptes), les cabinets se doivent de réagir pour aller vers les attentes de leurs clients

Téléchargez ici ce livre blanc

 

Si les missions légales restent la base du métier et le CA “alimentaire” de la Profession, pour combien de temps les cabinets peuvent-ils encore s’y réfugier ?

L’ubérisation de la profession du droit, profession connexe de celle des experts-comptables est impressionnante et doit faire réfléchir les cabinets d’expertise !

Ce lien renvoie sur un article de Jonathan COHEN, Président du comité numérique de l’OEC Paris Ile-de-France : http://bit.ly/2kwUEzS

La Profession Comptable ne devrait-elle pas transposer ce qui arrive aux avocats à sa future évolution  ?

Car l’attention parfois excessive des cabinets autour de la comptabilité va devoir céder la place à l’écoute attentive des besoins d’un marché plus demandeur d’une aide au pilotage de gestion autour d’une vision prévisionnelle future et d’un suivi de la trésorerie, que de tableaux de bord basés sur des données comptables du passé.

Plusieurs nouveaux venus, Loop Software (récemment acquis par Cegid) et Teogest, émanations de grands de la Profession, ont connu un réel succès de curiosité car ils apportent du sang neuf et des gammes full web (saas).

Par ailleurs, les plateformes orientées pilotage de gestion se multiplient : après les ancêtres Rivalis, Small Business Act,… ce sont :

des offres émanant de cabinets : Cà compte pour moi (Compagnie Fiduciaire)), Compta In Touch (Cogedis), Eazy (Mazars) ou Bettr et L’Entreprendre (Cerfrance) ;

des start-up externes à la Profession : Dougs, Fred de la Compta et autre Pilotage Développement ;

les bancassureurs, qui disposent de la donnée bancaire de vos clients et contre-attaquent en rachetant des start-up.

Certes, c’est plus difficile et engageant !

Aux deux derniers congrès de l’Ordre, nous avons assisté à une migration de nombreux cabinets : un mouvement est engagé des plus gros éditeurs vers leurs outsiders déclarés depuis des années.

Mais ces derniers sont encore sur des technologies datées qui n’ont rien à voir avec les outils de 4e génération orientés clients et les petits éditeurs les plus innovants.

Quelle stratégie pour le futur ?

La perpétuation d’une stratégie d’accumulation de dossiers de moins en moins rentables est une politique à remettre en cause, même si elle va encore fonctionner quelques années.

Il vous faut attirer votre client idéal (beaux honoraires et excellente rentabilité) par une stratégie de communication de plus en plus digitale car le flux est là.

Les cabinets sont massivement absents de l’accompagnement au pilotage de gestion.

Nous parlons d’un pilotage ultra-fréquent avec un outil saas, un suivi de trésorerie a minima mensuel ou trimestriel et des indicateurs clés.

Voici ce qu’indique Rivalis sur son site, pointant les attentes des tpe !

Quel dirigeant ne serait pas intéressé par cette profession de foi ?

Tout est dit dans ces quelques phrases, le dirigeant est serein, positif et confiant dans l’avenir, prêt à affronter les difficultés qui l’attendent dans un contexte où vos propres clients sont eux aussi confrontés à la transition numérique et à de nouvelles concurrences !

Rivalis indique ensuite les moyens utilisés pour cela…

En résumé, voici leur analyse de ce que les dirigeants de tpe veulent :

La prévision et le suivi de trésorerie est une composante centrale du pilotage de gestion : en effet un cabinet bien géré et générateur de cash peut rapidement se développer par croissance externe.

Pour que les sociétés citées en introduction émergent comme des champignons, il faut que les experts comptables leur aient laissé le champ libre.

L’arrivée massive de l’Intelligence Artificielle et du Big Data risque bien de laisser les “comptables à l’ancienne” sur le carreau alors que les dirigeants de vos sociétés clientes attendent de nouveaux partenaires.

Vous devez communiquer sur ce positionnement et montrer que vous êtes bien présent sur le sujet : les parts de marché vont se prendre dans les 3 ans qui viennent. Ou pas…

Téléchargez ici ce livre blanc