Les moments-clés pour résoudre une crise de trésorerie dans une TPE/PME : les 5S du cash

crise de trésorerie
Suivez ces 5 étapes pour sauver votre entreprise

TurboPilot, l’arme pour protéger votre entreprise

Toutes les entreprises qui traversent une forte crise de trésorerie – et donc une crise majeure pour leur survie et leur pérennité – vont traverser ces moments-clés.

Avant de redonner la parole à Joël-Henry GROSSARD, notre consultant spécialisé dans la Théorie des Contraintes appliquée à une contrainte de trésorerie, il nous semblait important de décrire ces moments que nous avons baptisés “les 5S du cash” et qui se déroulent chronologiquement.

Les connaître, c’est une façon de les anticiper à chaque étape.

Les 5S du cash

1/ Sauvegarde

C’est le premier “S” du cash.

C’est la première phase que tous les chefs d’entreprise ont traversé ou traversent en ce moment, aidés de leur conseiller (expert-comptable, consultant spécialiste) afin de prendre les premières mesures d’urgence.

Cette phase a déjà été abondamment décrite dans la presse Internet et dans nos premiers articles : report de cotisations sociales et de charges, demande de chômage partiel et de prêt PGE, toute mesure permettant d’éviter de dilapider son cash disponible maintenant et à court terme.

Le Chef de l’Etat a même évoqué, lors de sa dernière prise de parole et sans plus de détails, que des cotisations sociales pourraient ne pas être remboursées... A suivre.

crise de trésorerie
Une simulation réelle de l’un de nos clients dans TurboPilot : éclairant !…

TurboPilot, l’arme pour réaliser des simulations de sortie de crise

2/ Simulations

C’est le deuxième “S” du cash.

Les banquiers ont demandé aux clients demandeurs du prêt PGE de leur fournir différents chiffres prévisionnels.

Le plus souvent dans des feuilles Excel : nous en avons un exemple ici.

Beaucoup d’experts-comptables ont utilisé leurs traditionnels outils logiciels de prévisionnel pour bâtir différentes hypothèses, mais surtout dans ce qu’on appelle un prévisionnel d’exploitation.

Rarement dans un vrai prévisionnel de trésorerie

prévisionnel de trésorerie
TurboPilot : au choix prévisionnel d’exploitation ou de trésorerie

Les différences sont nettes entre les 2 outils :

  • le prévisionnel d’exploitation raisonne sur la facturation et les charges en hors taxes, à date de leur facturation et statiquement ;
  • le prévisionnel de trésorerie raisonne sur l’encaissement et le décaissement en TTC, à date de leur impact financier en banque et donc dynamiquement.

Il est clair que, aujourd’hui, plus que jamais, les entreprises ont besoin d’un véritable prévisionnel de trésorerie !

Et elles ont besoin spécialement d’un certain nombre de simulations aptes à :

  • cerner un certain lot d’hypothèses (CA, charges, avec ou sans remboursement…) peu évidentes à discerner et encore moins à combiner ;
  • pour rassurer leur(s) banquier(s) ;
  • pour permettre au(x) dirigeant(s) de dormir à peu près serein(s)… ou le mieux possible dans cette situation pleine d’incertitude et de risques !

Est-il vraiment possible de réaliser cela sérieusement dans une feuille Excel ou une Google sheet ?

Guide gestion de trésorerie rapide et efficace

A notre avis non pour plusieurs raisons :

  • croiser plusieurs simulations dans un tableau de chiffre géré manuellement prendrait un temps fou ;
  • le plus important, c’est de voir la forme de la courbe de trésorerie et de fournir des explications sur celle-ci (voir le graphique ci-dessus en en-tête du deuxième S) ;
  • et surtout avantage déterminant d’un véritable outil : réaliser le suivi dynamique et quotidien (ou fréquent) de cette trésorerie pour constater quelle simulation émerge vraiment de la réalité et condamner les hypothèses irréalistes !

Un tableau Excel, c’est l’équivalent du bachotage pour un étudiant : çà ne sera pas efficace à terme…

Nous vous proposerons dans un article à suivre, une méthode pour réaliser de véritables simulations de trésorerie avec des hypothèses variées…

crise de trésorerie

TurboPilot, l’arme pour protéger votre entreprise

3/ Solutions ou sauvegarde

C’est le troisième “S” du cash.

Passé les phases du sauvetage immédiat et des simulations pour le banquier, il faut se mettre à réfléchir à plus long terme.

Comment l’entreprise tiendra-t-elle dans un contexte probablement déprimé pendant des mois (voire des années) avec une charge de remboursement jamais vue ?

Car la situation est sans précédent, sauf peut-être il y a longtemps en temps de guerre…

Incroyablement, on ne fait plus faillite en France depuis le 13 mars 2020 et ce pendant au moins la période de l’Etat d’Urgence Sanitaire majoré éventuellement de 3 mois !

L’ordonnance n° 2020-341 du 27 mars 2020 portant adaptation des règles relatives aux difficultés des entreprises et des exploitations agricoles à l’urgence sanitaire et modifiant certaines dispositions de procédure pénale vous en empêche !

crise de trésorerie
Le rapport au Pdt de la République concernant l’ordonnance n° 2020-341 du 27 mars 2020

Si les courbes prévisionnelles sont mauvaises et que le dirigeant anticipe un effondrement brutal de la trésorerie et de l’entreprise, il faut trouver – à tout prix – des solutions rapides et efficaces.

Nous avons bien dit “à tout prix” : Joël-Henry GROSSARD nous montrera qu’on peut se servir de solutions, en apparence horriblement coûteuses, pour remettre une trésorerie d’entreprise à flots !

L’introduction de sa méthode est ici

Par exemple :

  • faire une remise très conséquente aux clients : pourquoi pas -30 à -50% contre une encaisse accélérée ?
  • accepter un crédit à des taux quasi-usuraires sans se faire peur ?

Pour des entreprises qui se seraient vues refuser le PGE, elles peuvent encore travailler à amélioration leur notation Fiben afin de redevenir éligibles, mais aussi de :

  • d’obtenir le meilleur montant
  • bénéficier d’un taux plus avantageux
  • éviter certaines exigences de garantie.

Nous y reviendrons avec Patrick SENICOURT.

crise de trésorerie

TurboPilot, l’arme pour protéger votre entreprise

4/ Suivi

C’est le quatrième “S” du cash.

Se sauver par tous les moyens pour se retrouver sans une surveillance de tous les instants, c’est avoir une grave opération cardiaque sans plus prendre ses médicaments à vie ! Suicidaire

C’est pourtant ce qu’il se passe le plus souvent.

Là encore, la présence d’un outil dynamique de suivi de trésorerie, si possible relié à la comptabilité (mais de n’est pas absolument obligatoire), c’est le must pour assurer la surveillance et la survie de l’entreprise après un épisode grave de crise de cash :

  • visualisation de votre courbe de trésorerie avec possibilité d’intervention dynamique (exemple : repousser le règlement d’un fournisseur d’un mois) ;
  • consultation de votre balance âgée clients et relance des factures dues les plus anciennes ;
  • anticipation du montant de votre TVA à payer pour éviter la mauvaise surprise à chaque fois au dernier moment ;
  • surveillance très fréquente de tous vos indicateurs-clés sans attendre la comptabilité
  • contrôle budgétaire des postes sensibles (produits et charges)…

Les possibilités sont nombreuses dans un outil complet qui capte régulièrement tous vos flux (achats, vente, banques) et effectue un rapprochement bancaire le plus automatique possible.

Votre courbe est parfaitement en phase avec votre solde bancaire !

Le top pour sécuriser votre entreprise et favoriser sa vitesse de développement.

Nous verrons dans un prochain article comment accélérer drastiquement la croissance de votre entreprise par l’optimisation de votre contrainte de cash : époustouflant !

TurboPilot, l’arme pour réaliser des simulations et protéger votre entreprise

5/ Sérénité

C’est le cinquième et dernier “S” du cash.

Idéalement, faites un point périodique avec votre expert-comptable ou votre consultant en optimisation de trésorerie.

Il pourra constater une évolution de votre situation, une amélioration de votre structure financière, mais aussi détecter des dysfonctionnements ou des anomalies qu’il vous aidera à corriger rapidement.

C’est l’assurance pour vous que votre société restera en bonne santé !

Parler avec un spécialiste de la trésorerie et voir une présentation, cliquez ici