Affacturage : définition et bénéfices

Affacturage

L’affacturage est un moyen de financement et de recouvrement des créances clients à court terme. L’affacturage permet aux entreprises qui en bénéficient de rentrer plus rapidement le cash lié à leurs créances clients. Il favorise donc l’accélération de la Vélocité du Cash.

Dans cet article vous trouverez :

Affacturage : définition et fonctionnement

Quel affacturage choisir ?

Affacturage : quels sont les bénéfices ?

Quelles sont les limites de l’affacturage ?

Affacturage : définition et fonctionnement

Définition

L’affacturage repose sur le fait de déléguer à un organisme tiers l’administration de ses créances dans le but d’être payé plus rapidement.

L’affactureur qui est un organisme de crédit spécialisé va gérer pour votre entreprise tout ou partie de vos créances en échange d’une rémunération.

Vous déléguez ainsi complètement la partie administrative de relance des clients et de recouvrement potentiel des créances.

Cependant dans le cas d’un impayé, vous serez responsable et l’affactureur pourra utiliser le fonds de garantie que vous aurez mis en place au préalable.

Fonctionnement

Concrètement comment cela se passe ?

Vous allez signer un contrat d’affacturage avec un organisme financier qu’on appelle aussi le « factor ».

Ce contrat précise le montant total des créances que vous cédez à l’organisme qu’on appelle l’encours total.

Ce contrat est à durée indéterminée ce qui signifie que vous pouvez l’utiliser de manière provisoire si vous manquez de liquidité. Mais vous pouvez en sortir quand vous le souhaitez sous réserve de respecter un préavis de 3 mois.

Cela dépend des affactureurs mais vous devrez placer un fonds de garantie qui est généralement compris entre 5 et 25% de l’encours total.

Ce taux dépend du risque que perçoit l’affactureur concernant les créances qu’il prend en sa charge et les négociations qui sont réalisées.

Pour approvisionner le fonds de garantie, l’affactureur va prendre, sur chacune des factures qui lui sont léguées, un pourcentage qui correspond au taux de fonds de garantie.

L’objectif est d’atteindre le montant du fonds de garantie. Ce fonds de garantie protège le factor dans le cas où l’un des clients ne rembourserait pas sa créance. Il pourra se servir et l’impayé sera à la charge de l’entreprise.

Sachez que l’affacturage est exclusivement réservé aux factures BtoB. Vous ne pourrez pas utiliser cette méthode si vos créances clients proviennent de particuliers.

Faire appel à un factor a bien sûr un coût.

Vous devrez rémunérer le factor pour ce service qu’il vous rend. Il faudra payer :

  • Une commission d’affacturage qui est calculée à partir du chiffre d’affaire. C’est généralement entre 0,7 et 1,5% du chiffre d’affaire pris en charge par le factor. Le calcul de cette commission va dépendre de l’activité de l’entreprise. C’est-à-dire de facteurs comme : le chiffre d’affaire de l’année précédente ou les prévisions de chiffre d’affaire dans le cadre d’entreprises récentes, le nombre de client, le secteur d’activité de l’entreprise, le volume de factures, le passif financier des clients de l’entreprise et la santé financière de l’entreprise ;
  • Les frais de réalisation du dossier ;
  • La commission de financement. Elle dépend d’un taux d’intérêt négocié avec le factor, du montant que ce dernier va vous prêter et du délai de paiement moyen des créances clients que vous lui avez cédé.

Quel affacturage choisir ?

Il existe plusieurs types d’affacturage et il est important de connaitre les spécificités de chacun avant de vous lancer.

L’affacturage classique

Vous cédez les créances de votre choix à l’affactureur. Celui-ci vous verse le montant correspondant à ces factures en soustrayant un pourcentage égal au taux de fonds de garantie.

Le factor va ensuite contacter les clients concernés par les créances qu’il a racheté. Il va leur signaler l’existence du contrat et leur indiquer qu’ils devront régler directement le factor au lieu de l’entreprise qui leur a envoyé la facture.

L’affacturage semi confidentiel

On appelle aussi cette méthode affacturage notifié non géré.

La différence avec l’affacturage classique est que le factor n’est plus responsable du recouvrement des créances.

Ainsi le début du processus est le même, vous allez cédez vos créances à la société d’affacturage et celle-ci va indiquer aux clients concernés la signature du contrat. Cependant vous allez garder la gestion des créances et leur recouvrement.

Quel est l’intérêt de cette méthode d’affacturage ?

Cela vous permet de préserver votre trésorerie pour un temps grâce à une société d’affacturage. Mais vous évitez que vos clients payent leurs factures à une société d’affacturage. C’est une manière de conserver en interne la gestion de votre poste clients.

L’affacturage confidentiel

On appelle aussi cette méthode affacturage non notifié.

C’est la technique d’affacturage la plus secrète car elle vous permet de ne pas avertir vos clients de la décision d’utiliser une société d’affacturage.

Vous allez ainsi céder à un factor des créances non notifiées. Cela permet de préserver la relation avec vos clients. En effet, cela évite de les inquiéter sur votre situation financière et de simplifier le règlement des factures.

L’affacturage ponctuel

Cette technique de financement vous permet de choisir les factures que vous souhaitez financer.

C’est une manière beaucoup plus flexible d’utiliser l’affacturage puisque vous allez décider des créances que vous souhaitez céder au factor.

Elle vous offre donc la possibilité de cibler le financement en fonction des besoins.

Cette méthode de financement coûte pratiquement le même prix que l’affacturage classique. Et elle a l’avantage d’être sans engagement sur la durée.

Cependant étant donné le fonctionnement au cas par cas, vous devrez fournir pour chaque facture la solvabilité du client.

Guide gestion de trésorerie rapide et efficace

L’affacturage inversé

Si cette méthode de financement correspond à l’affacturage classique, cependant comme son nom l’indique le sens est inversé.

Ce n’est plus vous en tant qu’entreprise qui allez faire le choix de recourir à un factor pour être payé plus tôt. Mais c’est votre client qui peut lui décider de passer par une société d’affacturage pour payer ses fournisseurs en avance. A la fin du délai de règlement prévu par l’entreprise, le client remboursera l’affactureur qui lui a avancé ses factures.

C’est une méthode qui est gagnante-gagnante :

  • Pour les fournisseurs, cela permet d’obtenir des liquidités très rapidement et donc d’être financé à un taux très intéressant. Ils diminuent ainsi leurs délais de règlement clients ce qui est le premier facteur pour optimiser leur gestion de trésorerie.
  • Pour les clients, cela permet de créer de bonnes relations avec ses fournisseurs et donc de sécuriser sa chaîne d’approvisionnement. C’est aussi une manière de gagner du temps sur la gestion des factures fournisseurs et de déléguer une partie de l’administratif.

L’affacturage import-export

SI votre business repose sur du commerce avec des entreprises à l’étranger, cette partie va vous intéresser.

L’affacturage export est très similaire à l’affacturage classique.

Si vous avez besoin de trésorerie cette méthode d’affacturage vous permet de sécuriser vos encaissements export, de financer vos créances export et de transférer la gestion de votre poste client à un prestataire externe.

Le coût de financement de l’affacturage export est légèrement différent de celui de l’affacturage classique. En effet le taux de financement correspond à l’Euribor à 3 mois auquel on additionne un pourcentage situé entre 0,3 et 4%. Ce pourcentage dépend du volume financé. Dans ce cas l’affacturage permet à l’entreprise exportatrice de se protéger du risque de change.

L’affacturage import offre la possibilité d’acheter des marchandises à des fournisseurs qui sont des entreprises étrangères. C’est un moyen de régler vos factures avant la date d’échéance prévue.

Affacturage quels sont les bénéfices ?

  • Le premier bénéfice est d’améliorer la trésorerie de votre entreprise. En effet vous toucherez le montant de vos créances clients directement. Vous n’aurez ainsi pas à attendre le délai de paiement traditionnel (jusqu’à 60 jours après la date d’émission de la facture). De plus cela vous permet de vous prémunir des retards de paiements qui sont fréquents. Si votre business model repose sur le fait d’octroyer des délais de paiements assez longs cette méthode de financement coïncidera parfaitement avec vos besoins.
  • L’affacturage vous permet aussi de gagner du temps en déléguant une partie de vos tâches administratives à la société d’affacturage. Cette société s’occupera de relancer les clients et de réaliser les démarches liées au recouvrement client afin de récupérer ce que lui doit le débiteur.
  • En plus de gagner du temps vous pourrez aussi réaliser des économies d’échelle conséquentes. Si vous transférez à une société d’affacturage la gestion des crédits clients ainsi vous allégez considérablement les charges liées aux salaires des employés qui s’occupaient de cette tâche. Cela allègera aussi vos frais d’assurance.
  • Grâce à l’affacturage vous éviterez certains frais. Le fait d’être payé directement vous permet à priori de ne pas subir de décalage de trésorerie. C’est un moyen d’éviter d’être en découvert bancaire et de payer des agios. Cela remplace aussi les emprunts que vous auriez potentiellement fait pour couvrir votre besoin de trésorerie, accompagnés de charges d’intérêt.

Quelles en sont les limites ?

  • Nous avons énuméré de nombreux bénéfices de l’affacturage. Mais vous devez cependant être conscient du coût de l’affacturage qui n’est pas négligeable. Ainsi cette solution n’est pas optimale pour toutes les entreprises. Si votre entreprise est tout juste rentable, cette manière de procéder n’est pas la solution optimale.
  • La deuxième limite est qu’en utilisant cette méthode, vous déléguez à une autre entreprise une partie de la relation avec vos clients. Or vous ne maitrisez pas du tout la relation entre le factor et vos clients. Si cette relation n’est pas bonne, vos ventes peuvent être impactées. De plus le moment du règlement de la facture est un moment clé dans la relation client. Cela peut être l’occasion de fidéliser vos clients. Avec l’affacturage vous perdez un point de contact avec le client qui aurait pu vous permettre de faire par exemple du cross-selling ou de l’up-selling.
  • Une autre limite est l’obligation que vous aurez d’exposer toutes les créances que vous avez effectué dans le secteur (secteur d’activité ou secteur géographique) au factor.
  • Enfin l’utilisation de la méthode d’affacturage se fait habituellement plutôt dans le cadre de facture pour lesquelles l’échéance est prévue à court terme. Cette méthode ne convient généralement pas à des entreprises qui ont très peu de compte clients.